Archiduchesse Héritière


Sept ans ont passé, j’ai finalement épousé Nando, notre ménage est des plus heureux,

mais nous n’avons pas pu avoir d’enfants.

Liebe Mama, a eu d’autres enfants, pas de garçons, mais 3 autres filles.

Du coup l’empereur se trouve devant un sacré problème.

L’impératrice ne lui a donné que des filles et pas d’héritier mâle. Et la petite dernière

Maria-Elisabeth a failli la tuer. Depuis, bien qu’elle et son époux consomment encore régulièrement leur mariage, c’est fini, je n’aurais plus de petite soeur  ou un éventuel petit

frère….

Papa toujours fidèle à Kaunitz, lui demande conseil

« J’ai besoin de vos lumières Excellence. J’ai eu deux épouses, et elles ne m’ont donné que des filles. Que faire Hans, que faire ? » Pour la première fois depuis que je suis empereur, je suis sans ressources…Je ne sais pas ? Demander à l’aîné de mes gendres de me succéder ?

Non, Nandel est trop bien en Italie. Luisel et lui font du bon travail….Je préfère qu’ils demeurent sagement à gouverner leur beau duché de Toscane. Et d’ailleurs, en se mariant

elle a renoncé à ses droits au trône »

Kaunitz commence à réfléchir et propose à son souverain et ami :

 » Sire, c’est votre ami qui vous parle, pas le premier ministre. Franzel, il fau être réaliste

l’impératrice ne peut plus avoir d’autres enfants. Trop dangereux pour elle, et puis tu le sait mieux que moi qu’elle est de santé fragile. »

 » Oui, je crois savoir où tu veux en venir Hans….Laisser le trône à Marie-Thérèse.

Mais oui, la voilà la solution. L’aînée de mes filles sera l’héritière du trône impérial.

Oui, à défaut d’héritier mâle, une fille peut hériter du trône…..Oui mais Hans, il faudrait transcrire ça dans une loi ……Faut être wie sagt man ? Ach ja….En français, pragmatique. »

Kaunitz commence à rire….vite étouffé par le regard noir que lui jette son souverain.

 » Non Hans, je suis sérieux là….Faute d’avoir un Kronprinz, j’aurai une belle Kronprinzessin juste sous la main….Consulte les meilleurs juristes de l’empire….il me faut ce texte de loi, dans les plus brefs délais. »

Un grattement discret à la porte, et une magnifique jeune fille, blonde comme les blés

vêtue d’un « Dirndl », entre dans le cabinet de son père. Elle a du se changer avant.

Son père déteste la voir entrer dans son cabinet habillée en garçon, surtout après avoir monté à cheval avec une selle d’homme, plutôt qu’en amazone….Un vrai garçon manqué ma petite soeur.

 » Morgen Excellenz, Morgen Papa….eh bien, je vous trouve la mine bien grave ce matin.

Un décès ? oh je crois deviner, vous commencez à me trouver des prétendants. Dois-je vraiment songer à me marier Liebe papa ? »

 » Non mon petit…Ah tiens ! pour une fois Mademoiselle se présente pas devant  son Empereur de père en tenue de chasse ou en uniforme militaire…..Écoute ma chérie…Tu es une grande fille et je suis très fier de toi…Mais le ministre et moi sommes en train de parler de la succession au trône impérial. Comme tu le sais, tu n’as pas de frère, grand ou petit, peu importe. Donc l’empire n’aura pas d’héritier mâle. J’ai l’intention de faire de toi l’héritière du trône. Une Kronprinzessin, un peu par défaut, mais c’est comme ça.

Quant à ton futur mariage, tu auras ton mot à dire quant à ton prétendant. Tu auras le libre choix de ton futur époux. Mais pas de mésalliance avec un comte ou un baron. Ne dit-on pas que l’homme commence avec le Duc ou mieux un Prince. »

« Papa, j’ai quelque chose à vous avouer. Depuis quelque temps j’entretiens, avec la permission de maman, une correspondance avec le Duc de Lorraine, François..Il a mon âge et c’est un lointain cousin du côté Bourbon. Luisel propose de me rendre chez elle au Palais Pitti, sous prétexte de perfectionner mon italien….Maman est d’accord. Encore rien de sérieux de ce côté-là. Mais si ma soeur insiste pour que je me rende en Toscane, c’est qu’il y a anguille sous roche. »

« Soit, ma chérie. Si ta mère est d’accord, je n’ai plus qu’à m’incliner…Va donc voir ta sœur et ton beau-frère à Florence. Et profites en pour mieux faire connaissance avec ce jeune homme…hahahaha ! Eine Feines Mädchen, ma Thérisita …Qu’en penses-tu Hans ? »

 » Eh bien Sire, je trouve que son Altesse Impériale est une jeune fille qui la tête disons  » politique ». Le prétendant m’a l’air de bonne maison. Lointain cousin de la famille par les Bourbon dites-vous ? Sang des plus bleus et dans la foulée peut-être un mariage d’inclination….Oui, comme quoi l’amour joint à la politique peut parfois nous révéler de bonnes surprises. La future Impératrice d’Autriche est une sacrée fine mouche et elle a joué la partie avec finesse. Non, il ne faut sous estimer une telle princesse…Du Franzel, ma filleule fera une excellente impératrice d’Autriche et Reine de Hongrie. »

 

 

Publicités

A propos fanchette1569

révoltée permanente contre les injustices....J'emmerde les gendarmes et la maréchaussée.... fille de sous-officier et fière de l'être Hey, don't be afraid, I'm not a bitch
En passant | Cet article a été publié dans Les documentaires de votre amie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s